• La recette du coup de foudre

    Un peu de parfum., quelques carrés de chocolat., une cuillérée de morphine. Pour que la machine amoureuse se mette en route, elle a besoin de trois types d'hormones :

    - Les phéromones

    Ce sont des odeurs -que tu sens plus ou moins, selon ta proximité avec l'être visé- qui sont produites par les glandes situées sous les aisselles, autour des mamelons et dans l'aine. Elles forment une sorte de carte d'identité olfactive personnelle et unique qui attire certaines personnes et en éloigne d'autres. Ça agit à distance ! Inutile donc d'aller renifler les dessous de bras des demoiselles ou les T-shirts des mecs dans les vestiaires pour trouver l'amour de ta vie !

    - La phényléthylamine

    C'est une d'amphétamine naturelle produite par le cerveau qui déclenche des sensations de joie, d'excitation et d'euphorie. On a la trouve aussi en faible quantité dans le chocolat, d'où sa réputation d'antidépresseur. Elle est aussi stimulée par l'effort physique, c'est pour ça que le sport est bon pour le moral ! Bref, c'est l'hormone de la passion, celle qui met le feu aux poudres !

    - Les endorphines

    La phényléthylamine, c'est fort, très fort ! Alors ton cerveau, il peut pas non plus s'en taper plus que de raison sous peine d'exploser. Après la phase coup de foudre, il passe à un truc plus soft : les endorphines. C'est une sorte d'opiacé qui met un coup de frein à la passion et plonge le cerveau dans l'état d'ivresse raisonnable de l'attachement. Quand t'as un orgasme aussi, ça libère tout plein d'endorphines, c'est pour ça qu'après t'es tout mou avec un sourire béat accroché aux oreilles.

    Donc , pour résumer, quand nous tombons amoureux, ce que nous adorons c'est tout le bien que se fait notre cerveau. Alors drogué(e) à l'amour ???


    2 commentaires
  • Article vu sur: http://thebutterflyeffect.blogg.org/  N'hesitez pas a cliquer

    L'ambiance des gares...

    Un trop plein de retrouvailles qui peut s'avèrer être également un lieu d'une immense solide. Le monde vous paraît être à la portée de tous, à quelques heures de routes, d'autres paysages, d'autres lieux, d'autres personnes, d'autres rencontres vous attendent. La gare est comme une porte d'entrée dans un nouveau monde. On se croirait dans un fourmillière où toute une population grouille; tout type de personnes se croisent régulièrement.

    Dabord, ceux qui y sont quotidiennement, un jeune fonctionnaire qui a 45min de transport par jour, avec pour seul baguage, un attaché-caisse.

    Puis, ceux qui voyagent seuls vers les grandes capitales; Paris, Lyon, Bordeaux, Nice...souvent pour leurs études, ou simplement pour rentrer chez eux; on les reconnait facilement, ils ont systématiquement un gros sac de voyage + un sac de sport sur le dos + une malette pour leur portable en bandoullière et un mp3 dans les oreilles. Et ils ont forcement perdu leur billet au milieu de tout leur bordel. Cela se considère comme des habitués du voyage, la gare est une passerelle entre leurs deux modes de vies. On les recroise régulièrement, même jour, même heure, même train.

    Ensuite, nous pouvons remarquer ceux qui voyagent seuls ou à deux. Eux, c'est pour le plaisir. Ils sont toujours beaucoup plus zen, un peu anxieu car c'est le départ pour une nouvelle vie (qui ne durera pas plus de deux semaines) mais avec de nombreuses aventures. Cela, n'arrivent jamais à trouver le numéro de leur voiture, ainsi que leur place. Ils finissent toujours par demander à un cheminau.

    Au milieu de tout ceci, une socièté s'est formé. On observe ceux qui viennent chercher leur ami/conjoint, les yeux rivés sur la pendule au milieu du quai.
    Et ceux qui viennent déposer leur ami/conjoint; toujours difficile de se séparer, les yeux brillant, un petite pointe de mélancolie même si on ne se quitte que pour quelques jours.
    Des retrouvailles, des séparations, des rires, des pleurs, des joies, mais au milieu de tout cela, parfois on observe des rencontres, c'est ce qu'il y a de plus beau, les RENCONTRES !

    http://thebutterflyeffect.blogg.org/ 

    Bravo
    http://thebutterflyeffect.blogg.org/ 


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires