• Le troisième élément du cycle artistique

     

    La réflexion est simple : l'un ne peut pas aller sans l'autre. Sans public, sans fan, un artiste ne vas jamais très loin . D'un autre coté le public est toujours à la recherche d'artiste de qualité, qualité définit par les goûts propre de chacun. Les deux éléments ont besoin de l'autre et coexistent en parfaite harmonie malgré quelques jalousies. Il arrive aussi qu'un artiste ne trouve pas son public, non pas parce qu'il est mauvais (ou pas forcement) mais parce que touts les éléments de la recettes non pas été réunis. Il arrive aussi que le public se détache progressivement ou d'un seul coup d'un artiste.

    Ceci est le cycle artistique, certain perdure dans le succès d'autre perdure dans l'anonymat et une autre partie laisse la place a une nouvelle génération. Le public suit ce cycle sans se plaindre et les deux éléments fonctionnent ensemble pour le bonheur de tous le monde.

     

    Il s'agit là d'un véritable conte de fée. Et comme dans beaucoup de contes les méchants viennent problématiser le système. Dans cette histoire, il n'existe pas un méchant unique sous une seule forme mais il y en a un qui m'exaspère particulièrement en ce moment. J'ai nommé : Les RPS, Receleurs de Place de Spectacle.

    Ils ont le mérite d'avoir compris le système, il ont le démérite de l'exploiter abusivement.

    A chaque spectacle ayant une certain ampleur il sont a l'affût pour se faire de l'argent sur le dos des artistes et de leur public. La méthode est d'une simplicité défiant toute concurrence, elle répond a la loi de l'offre et de la demande. En achetant dès l'ouverture des dizaines de places au prix d'origine l'offre diminue et cela va de soi les spectateurs potentiel vont se trouver à court et les plus riche vont pouvoir s'arracher les places a prix d'or sur des sites  de ventes aux enchères. De cette manière le public le moins riche se retrouve sur la touche en ayant la sensation de s'être fait avoir.

     

    Il fallait se lever plus tôt me direz vous, ainsi il y aurait eu des places disponibles. Mais non je refuse : Aux fans les plus fou d'aller camper devant une billetterie si ils le désirent ! Je leur reproche rien si c'est un moyen de prouver leur admiration. Je voudrais arriver a l'heure qui me convient et si il n'y a plus de place que ce ne soit pas a cause des receleurs mais grâce aux spectateur qui font le succès de celui que j'admire.

    Et comment suis je certain que ce sont pas ces mêmes spectateurs qui revendent les places parce qu'ils ont un empêchement. Car, et je précise le sujet, 3 jours après l'ouverture des ventes des billets pour le concert d'octobre de Mika déjà des douzaines de personne revendait leurs places et ces empêchement soudain me paraissent plutôt étranges a mon goût. Aussi j'espère, même si je suis idéaliste, que les fans ou le public d'un artiste ai assez de réflexion et de sympathie pour ne pas ruiner leurs égaux

     

     

    Tout cela pour vous demandez de ne plus faire profiter ces receleurs d'art !

  • Commentaires

    1
    Armelle
    Vendredi 17 Août 2007 à 08:11
    Les fans !
    Il faut aussi compter que le public est sans cesse à la recherche de la nouveauté et qu'en conséquence un artiste a intérêt à assurer à ce niveau-là aussi pour perdurer. Sur ce bonne journée et @ bientôt.
    2
    Armelle
    Dimanche 28 Octobre 2007 à 17:53
    Coucou !
    ça faisait longtemps que je n'étais venue ! Tu as raison, c'est dégueulasse de profiter du système comme ça mais pour le concert de Paul Mac Cartney, ils avaient une parade : un bracelet autour de chaque poignet sans lequel il n'était pas possible d'aller au concert ! Il faudrait que cette méthode prenne de l'ampleur c'est tout ! Allez, bonne fin de dimanche @ bientôt.
    3
    Armelle
    Mardi 1er Janvier 2008 à 00:47
    Coucou !
    Bonne année !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :