• Passer outre

                        « J'ai une folle envie de croiser ton regard, parce que je sais que ça me ferait mal. Et je suis comme tous les êtres qui souffrent, j'aimerais souffrir d'avantage encore.
    Oui, parce que quand on n'a très mal, on a cette impression que si on a encore plus mal on va enfin arriver au bout de sa douleur. »

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p> 
       Cette extrait de monologue illustre parfaitement ce que l'on peut ressentir en cas de déchirement intérieur.  Mais il ne faut jamais faire sortir de son esprit qu'il est impossible d'aller au bout d'un mal par une douleur que l'on s'inflige. Il faut sortir de cette boucle infernal, prendre ce qui reste de force pour passer outre les chocs, pour passer au dessus des problèmes.

    Et si l'on n'est épuiser, qu'il n'y a plus d'énergie alors allez la chercher autre part demandez de la force. Les gens, inconnu comme proches sont là pour partager leurs énergies.<o:p> </o:p>Il faut continuez à vivre quelque soit les étapes. Il faut s'en souvenirs pour éviter l'erreur et  il faut s'en servir pour devenir plus fort

  • Commentaires

    1
    jess
    Jeudi 6 Juillet 2006 à 19:58
    ...
    quand on souffre on croit que personne ne me peu comprendre et surtout que personne a mal autant qu'on peu avoir mal !! Je crois qu'on a tous nos moments douloureux et quand parler avec quelqun quand on aime en qui en a confiance aide a relativiser !! Et on se rend compte que finalement c'est pas si grave que ca et que ca passera c'est just un moment difficile !! Et que surtout tout le monde en a !!! Il faut pas s'enfermer mais s'ouvrire au monde c'est un facon de supporter son mal et de l'oublier un peu !!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :